Achats en ligne
Faites vos achats en toute sécurité via notre boutique sécurisée: toutes les informations que vous y entrez sont cryptées. Cliquez simplement sur l'icône «ajouter au panier» près du titre qui vous intéresse et suivez les instructions!


Faire aimer et apprendre l'histoire et la géographie au primaire et au secondaire

Faire aimer et apprendre l'histoire et la géographie au primaire et au secondaire


Coordonné par Marc-André Éthier, David Lefrançois, Stéphanie Demers

Cet ouvrage collectif cherche à répondre à de vastes et importantes questions de façon ni exclusivement théorique ni exclusivement pratique, mais empirique.

En voici quelques-unes:

  • Comment faire aimer et apprendre l'histoire et la géographie aux élèves du primaire et du secondaire?
  • Comment faire de ces disciplines des matières à penser, à se questionner?
  • À quels savoirs devons-nous tenter de faire accéder ces élèves et dans quels buts?
  • Comment leur enseigner à chercher, établir et utiliser – ou réfuter – des preuves historiques ou géographiques pour formuler ou évaluer des arguments politiques et en débattre avec discipline, honnêteté, rigueur et tolérance?
  • Devons-nous (et comment pouvons-nous) les engager dans les débats historiques, sociaux, philosophiques et politiques fondamentaux?
  • Comment valoriser le dépassement de soi et la solidarité sans tomber dans le conformisme et la rectitude?
  • Comment concevoir et piloter des tâches en histoire ou en géographie adaptées aux effectifs hétérogènes et diversifiés des écoles québécoises?
  • Comment créer, évaluer, perfectionner et partager des outils pour amener les élèves à acquérir des compétences favorisant leur participation avertie, libre et réfléchie à la vie sociopolitique?

Cet ouvrage prend le taureau par les cornes et examine ces nombreuses questions en creusant à la fois les aspects théoriques et pratiques. De plus, après avoir exposé le contenu et l'esprit des programmes en sciences sociales au primaire et au secondaire passés et actuels, ainsi que les savoirs de références appropriés, il fait le point sur ce que la recherche dit à propos de l'enseignement de diverses méthodes disciplinaires en histoire et en géographie, puis, il présente des récits de pratiques d'enseignement qui tiennent compte de ces méthodes.

Les auteurs

  • Bouhon, Mathieu est professeur en didactique de l'histoire à l'Université catholique de Louvain (Belgique) et membre du Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE). Ses recherches portent sur les représentations sociales des enseignants d'histoire et sur l'évaluation des apprentissages en histoire.
  • Boutonnet, Vincent est professeur de didactique des sciences humaines à l'Université du Québec en Outaouais. Il s'intéresse particulièrement à la manière dont les enseignants en univers social utilisent leurs ressources en classe: le manuel, le cahier d'exercices, les documents iconographiques, textuels, numériques et filmiques. Sa récente thèse de doctorat décrit et analyse les pratiques enseignantes en lien avec l'usage de ces ressources.
  • Cardin, Jean-François est professeur titulaire en didactique de l'histoire et des sciences sociales à la Faculté des sciences de l'éducation de l'Université Laval. Titulaire d'un doctorat en histoire, il est impliqué dans la formation des maitres dans cette discipline depuis 1997. Ses intérêts de recherche récents portent surtout sur les rapports entre l'histoire et l'éducation à la citoyenneté et sur l'histoire de l'enseignement de l'histoire.
  • Demers, Stéphanie a enseigné le français et les sciences sociales pendant six ans au secondaire. À titre de professeure, ses recherches se situent au carrefour de la sociologie structurationniste et de la didactique de l'histoire. Elles portent sur l'enseignement de l'histoire nationale et ses relations avec la construction de l'identité sociale et de la citoyenneté, sur l'apport de l'apprentissage de l'histoire locale à la conceptualisation en histoire et au développement de l'agentivité, ainsi que sur les dimensions épistémologiques de la culture enseignante.
  • Dubois-Roy, Étienne a obtenu une maitrise en enseignement de l'histoire au secondaire et au collégial en 2009 de l'Université de Sherbrooke. Son essai a porté sur la création d'un projet pédagogique utilisant les principes de la refonte du cursus scolaire de 2005 pour enseigner la Crise d'octobre au niveau secondaire.
  • Dubois, Natasha a enseigné 10 ans à la Commission scolaire Marie-Victorin en univers social à tous les niveaux du secondaire, puis a été conseillère pédagogique en univers social dans cette même commission scolaire pendant deux ans. Elle vient de terminer une maitrise en sciences de l'information.
  • Dumont, Micheline, professeure émérite de l'Université de Sherbrooke, a enseigné la didactique de l'histoire à l'École normale Cardinal-Léger (Montréal) de 1959 à 1968 et à l'Université de Sherbrooke de 1970 à 1990. Membre de la Société des professeurs d'histoire du Québec, elle a publié de nombreux articles dans le bulletin de cet organisme et a livré ses réflexions sur l'enseignement de l'histoire en 1979 dans L'Histoire apprivoisée (Boréal). Elle est très connue comme historienne prolifique de l'histoire des femmes.
  • Duquette, Catherine Ph. D. en éducation à l'Université Laval. Professeure à l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), Catherine Duquette possède une expertise dans le champ de la didactique des sciences humaines et sociales. Ses travaux portent sur l'enseignement de l'apprentissage et l'évaluation de la pensée historique et de la conscience historique chez les élèves du primaire et du secondaire. Elle a aussi mené des recherches sur l'histoire de la didactique et sur l'usage des controverses historiques en classe.
  • Éthier, Marc-André est professeur de didactique à l'Université de Montréal. Il est membre du CRIFPE et de l'Association québécoise pour la didactique de l'histoire et de la géographie (AQDHG). Au cours des 20 dernières années, ses recherches ont porté sur quatre grands thèmes : l'analyse des outils didactiques; le développement de la pensée critique en histoire; le transfert des apprentissages dans la pratique politique et communautaire et la délibération démocratique en classe de sciences sociales.
  • Fink, Nadine est titulaire d'un doctorat en didactique de l'histoire. Sa thèse porte sur l'utilisation du témoignage oral dans l'enseignement de l'histoire et sa contribution au développement de la pensée historique des élèves. Elle est chargée d'enseignement en didactique de l'histoire à la Haute école pédagogique de Vaud.
  • Genevois, Sylvain est docteur en géographie et en sciences de l'éducation et enseignant-chercheur à l'université de Cergy-Pontoise (IUFM de l'académie de Versailles). Ses recherches portent notamment sur le changement des pratiques cartographiques et le renouvèlement de l'enseignement de la géographie, en lien avec les usages sociaux des outils de cartographie numérique (SIG, globes virtuels, outils de localisation de type GPS et jeux géolocalisés). Membre du Comité français de cartographie (commission enseignement) et co-fondateur de l'Observatoire de pratiques géomatiques de l'Institut français de l'Éducation, il a publié de nombreux articles sur l'usage des outils de cartographie numérique en contexte scolaire.
  • Goulet, Geneviève enseigne le cours d'Histoire et éducation à la citoyenneté à l'école Horizon Jeunesse à Laval. Diplômée en 2001 au baccalauréat en enseignement de l'histoire et de la géographie au secondaire à l'UQAM, elle poursuit actuellement ses études à la maitrise en éducation à l'UQO. Dans ses recherches, elle s'intéresse tout particulièrement au développement de la pensée historique chez les élèves du secondaire combiné à la visite de lieux historico-patrimoniaux. À titre d'auteure pédagogique, elle a participé à la réalisation de cahiers d'activités et de savoirs aux Éditions ERPI: Espace Temps (1er cycle) et Le Québec en deux temps (2e cycle).
  • Jean, Gaëtan est enseignant d'histoire au secondaire depuis plus de vingt ans dans différentes écoles de Laval. Il est aussi auteur de matériel pédagogique pour le primaire et le secondaire. Il a été chargé de cours en didactique et conseiller pédagogique.
  • Joly-Lavoie, Alexandre est étudiant à la maitrise en didactique à l'Université de Montréal. Ses champs d'intérêt en recherche sont l'usage des jeux vidéos dans le cadre des cours d'univers social ainsi que le développement de la pensée critique au secondaire.
  • Kaufmann, Lyonel est professeur-formateur de Didactique de l'histoire à la Haute école de pédagogie de Vaud, à Lausanne. Il s'intéresse particulièrement à la formation des enseignants et à l'intégration des technologies dans l'enseignement sous ses formes collaboratives.
  • Laferrière, Isabelle est enseignante au primaire. Elle est détentrice d'une maitrise-cours en didactique, orientation univers social. Au cours des dernières années, elle a été chargée de cours en didactique de l'univers social au primaire, assistante de recherche et auteure pour un cahier d'apprentissage.
  • Lanoix, Alexandre est candidat au doctorat en didactique de l'histoire. Historien de formation, il est actuellement chargé de cours en didactique de l'histoire et spécialiste en enseignement de l'histoire pour le Récit national de l'univers social. Ses champs d'intérêt en recherche sont les TIC, les débats sur l'enseignement de l'histoire et la pensée historique.
  • Laperle, Dominique enseigne au secondaire depuis 20 ans détient un doctorat en histoire de l'Université du Québec à Montréal. Il a publié plusieurs textes dans des revues d'histoire et ses champs de recherche sont principalement l'histoire socioreligieuse, l'histoire de l'éducation ainsi que l'histoire sociale de la Nouvelle-France.
  • Larose, Sylvain enseigne l'histoire depuis plus de 20 ans au secondaire. Fort de cette expérience, il a perfectionné l'usage des simulations et des jeux en classe. Détenteur d'une maîtrise en histoire, il s'investit dans la formation continue en partageant ses expériences d'enseignement dans le cadre de conférences avec les futurs maîtres. Il est aussi auteur de manuels et de jeux de tables grand public.
  • Larouche, Marie-Claude est titulaire d'une thèse en sciences de l'éducation (Sorbonne, 1999), professeure au Département des sciences de l'éducation de l'UQTR, responsable de la didactique des sciences humaines au primaire et à l'adaptation scolaire. De 2000 à 2010, elle a occupé diverses fonctions au Musée McCord d'histoire canadienne (à Montréal) en lien avec l'action éducative et culturelle et le développement des ressources numériques.
  • Lefrançois, David est professeur à l'UQO|Campus de Saint-Jérôme et chercheur associé au Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE). Il est également responsable de l'équipe de recherche sur la Diversité scolaire et l'éducation citoyenne (DiSEC). Il a codirigé deux ouvrages collectifs, dont Didactique de l'univers social au primaire (ERPI, 2012), et coécrit de nombreux articles de nature scientifique et professionnelle avec Marc-André Éthier.
  • Lévesque, Jean-François est enseignant d'histoire au collège de l'Assomption et chargé de cours en didactique à l'Université de Montréal. Il détient une maitrise en didactique de l'histoire portant sur l'analyse de la présence et de la nature des sources premières dans les manuels scolaires.
  • Loubert, Sophie a enseigné huit ans au primaire et quatre ans au secondaire en univers social. Elle a ensuite été conseillère pédagogique en univers social à la Commission scolaire des Hautes-Rivières pendant cinq ans. Elle est actuellement directrice de deux écoles primaires en Montérégie.
  • Martel, Virginie est professeure au Département des sciences de l'éducation de l'Université du Québec à Rimouski (Campus de Lévis) depuis 2005, Virginie Martel est spécialiste de la didactique des sciences sociales au primaire. Elle s'intéresse à la lecture dans les disciplines des sciences humaines et aux différents supports d'apprentissage permettant l'acquisition de connaissances et le développement de la pensée critique.
  • Mérenne-Schoumaker, Bernadette est docteure en Sciences géographiques de l'Université de Liège (Belgique). Elle est l'auteure de plus de 350 publications (livres et articles) et de nombreux dossiers pédagogiques. Elle a fondé le LMG (Laboratoire de méthodologie de la Géographie) et l'a dirigé pendant 20 ans. Elle est aujourd'hui professeure invitée à l'Université de Liège en géographie économique et pédagogie universitaire et donne de nombreuses conférences et formations notamment aux enseignants du secondaire.
  • Moisan, Sabrina est professeure de didactique de l'histoire et de l'éducation à la citoyenneté à la Faculté d'éducation de l'Université de Sherbrooke. Elle a publié notamment sur la mémoire historique des jeunes Québécois, sur les représentations sociales des enseignants à l'égard de l'histoire et la citoyenneté, sur l'enseignement de l'Holocauste au Québec et sur le potentiel des musées et de l'histoire orale pour la formation historique.
  • Poyet, Julia est professeure en didactique au Département d'histoire de la Faculté des sciences humaines de l'Université du Québec à Montréal. Ses intérêts de recherche portent sur la didactique des sciences sociales du préscolaire à l'université et s'inscrivent dans des thématiques telles que les pratiques d'enseignement, l'enseignement-apprentissage des concepts, le développement de l'identité sociale et l'utilisation de l'audiovisuel et des TIC en classe.
  • Warren, Jean-Philippe est sociologue et titulaire de la Chaire d'études sur le Québec à l'Université Concordia. Il a écrit ou dirigé de nombreux ouvrages, dont Ils voulaient changer le monde. Le militantisme marxiste-léniniste au Québec (VLB, 2007), L'Art vivant. Autour de Paul-Émile Borduas (Boréal, 2011) et Une histoire des sexualités au Québec (VLB, 2012).
  • Yelle, Frédéric est étudiant en didactique de l'histoire au deuxième cycle à l'Université de Montréal. Ses champs d'intérêt en recherche sont le développement de la pensée historique, les jeux vidéos en enseignement de l'histoire et les pratiques didactiques en classe.
  • Zanazanian, Paul est professeur adjoint au Département d'éducation de l'Université de Concordia. Ses recherches s'intéressent au développement et au rôle de la conscience historique dans la compréhension et la construction d'une compréhension du monde. Il s'intéresse aussi à la place de la conscience historique dans la construction d'une identité nationale et civique en fonction de l'appartenance ethnolinguistique et culturelle.


Feuilleter ce livre Feuilleter ce livre

© Éditions MultiMondes, 2014




Copyright © Éditions MultiMondes, 2017


Les Éditions MultiMondes reconnaissent l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada pour leurs activités d’édition.

Elles remercient la Société de développement des entreprises culturelles du Québec (SODEC) pour son aide à l’édition et à la promotion.

Elles remercient également le Conseil des Arts du Canada de l’aide accordée à leur programme de publication.