Achats en ligne
Faites vos achats en toute sécurité via notre boutique sécurisée: toutes les informations que vous y entrez sont cryptées. Cliquez simplement sur l'icône «ajouter au panier» près du titre qui vous intéresse et suivez les instructions!


Stephen Harper, le néo-Durham

Stephen Harper, le néo-Durham


Laurent Laplante

Le Québec d’aujourd’hui est saisi à la gorge par une asphyxie mortelle et galopante. Et ces termes doivent peu à l’inflation verbale : le Québec risque présentement le naufrage et, pire encore, l’indignité.

Non seulement son poids a cessé d’être digne de calcul dans l’ensemble canadien, mais les orientations dictées aujourd’hui par le pouvoir centraldu Canada vident le Québec des valeurs et des principes qui l’ont inspiré et nourri jusqu’à maintenant.

Mourir est une chose, crever en collaborant malgré soi à l’obscurantisme en est une autre. Pierre Vadeboncoeur avait raison de percevoir comme implacable l’alternative « Gouverner ou disparaître » ; dans le contexte actuel, il ajouterait que la disparition redoutée coïnciderait avec la déchéance morale.

Le drame qui compromet la survie même du Québec se prépare depuis longtemps, pense Laurent Laplante. Sur le long terme, l’étranglement de la nation québécoise se resserre à mesure que la démographie voulue et favorisée par Durham décuple ses pressions et déploie les effets que l’envoyé de Londres planifiait en son temps. Amplifiant cette tendance lourde, la brutalité de Stephen Harper impose à un Québec en perte de poids et de sens une humiliante complicité avec les pires formes de déshumanisation. Avant de succomber, l’agonisant est contraint à la complicité. Il faut qu’il meure, mais sali. La menaçante convergence entre le long terme et la conjoncture ne présente qu’un avantage : l’essentiel est menacé de si près que toutes et tous n’ont d’autre choix que celui de placer la souveraineté en tête de leurs priorités.


Feuilleter ce livre Feuilleter ce livre

© Éditions MultiMondes, 2012




Copyright © Éditions MultiMondes, 2017


Les Éditions MultiMondes reconnaissent l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada pour leurs activités d’édition.

Elles remercient la Société de développement des entreprises culturelles du Québec (SODEC) pour son aide à l’édition et à la promotion.

Elles remercient également le Conseil des Arts du Canada de l’aide accordée à leur programme de publication.